Résultats des Championnats du monde de Vol en Soufflerie 2019

Les championnats du monde de chute libre indoor officiellement appelés championnats du monde de vol en soufflerie (ou WISC pour World Indoor Skydiving Championship à l’international) ont eu lieu à Lesquin près de Lille du 16 au 20 avril 2019. Ils comportaient de nombreuses épreuves correspondant chacune à une discipline du parachutisme et à une catégorie, dont le freestyle, le vol relatif à 4, le vol dynamique à 2, le vol relatif vertical ou encore le vol à 8.

En tout, ce sont plus de 300 athlètes parachutistes professionnels ou amateurs de plus de 30 nationalités différentes appartenant à 115 équipes qui sont venus participer à ce grand évènement qui se déroulait pour la première fois en France. La société Weembi a mis à disposition sa soufflerie dont tout le monde s’accorde à dire qu’elle est exceptionnelle. Elle dispose en effet du plus grand tube d’Europe d’une hauteur de 15 mètres et d’un diamètre de 17 pieds (soit un peu plus de 5 mètres), ce qui permet à 8 parachutistes d’évoluer simultanément et de faire un maximum de figures acrobatiques. A l’intérieur, le ventilateur géant souffle un vent allant à plus de 250 km/h. Autant dire qu’il ne faut pas se louper car la collision peut s’avérer fatale, même si tous les participants sont équipés d’un casque et d’une combinaison.

Les 2 premiers jours ont été dédiés à l’accueil des concurrents et aux essais. Le championnat a réellement débuté le jeudi 18 avril 2019 pour se terminer le samedi suivant. Et à ce petit jeu-là, il faut bien avouer que les Français, qui n’avaient que des équipes amateurs contrairement à d’autres nations comme les Etats-Unis, la Belgique ou le Qatar, se sont plutôt bien débrouillés.

Voici les noms des heureux vainqueurs dans chaque catégorie :

Freestyle junior : Amy Watson, Australie

Freestyle libre : Rafael Schwaiger, Allemagne

Vol Dynamique à 2 : Clément Ducloux et Léo Blanchon, France

Vol Dynamique à 4 : Léo Blanchon, Clément Ducloux, Eliot Pothet et Mateo Limnaios, France

Vol Relatif à 4 féminin : Claire Victoire De Fleurian, Pamela Lissajoux, Elise Poindron, et Clémentine Le Bohec, France

Vol Relatif à 4 junior : Viktoria Novakova, Karolina Henkova, Sabina Ciolekova, et Adela Vesela, République Tchèque

Vol Relatif à 4 libre : David et Andy Grauwels, Dennis Praet, et Jeroen Nollet, Belgique

Vol Relatif à 8 : Kirk Verner, John D’Annunzio, Jeana Billings, Michelle Karamon, Brian Krause, Andrew Happick, Steven Lefkowitz, Janette Lefkowitz, Matthew Davidson, Etats-Unis

Vol Relatif Vertical : Stephanie Strange, Michael « Jason » Russel, Matthew « Rook » Nelson, Dustin « Dusty » Hanks, Etats-Unis

Bravo à tous les champions et à toutes les championnes !

Le Président de la République française Emmanuel Macron a promis qu’il allait sauter en parachute le 17 janvier dernier. Il se trouvait alors sur la base militaire de Toulouse-Francazal au Pôle national des opérations aéroportées pour une cérémonie de voeux aux armées.

Dans l’après-midi, 10 hommes du GCP (Groupement de Commandos Parachutistes), unité d’élite de la 11ème brigade parachutiste, ont fait une démonstration de sauts en parachute devant le Président. Ce dernier les a alors félicité pour leur atterrissage précis et tout en douceur devant lui. La conversation s’est ensuite engagée entre le Chef des Armées et les parachutistes. Après avoir discuté des conditions du saut, un encadrant militaire a indiqué que ses hommes voulaient « absolument faire sauter en parachute un Président de la République, un Premier Ministre ». Emmanuel Macron lui a répondu : « Je le fais. Engagement pris. »

S’il tient sa promesse, il sera le premier Président de la cinquième république à sauter en parachute lors de son mandat. Evidemment, nous vous offrirons la vidéo du saut dès qu’elle sera disponible ! En attendant, c’est une belle promotion pour le parachutisme. Gageons que les paroles du président encourageront la jeune génération à tester ce sport aérien que nous affectionnons tant.

Le dimanche 9 décembre 2018, Irene O’Shea, une Australienne de 102 ans et 194 jours, a battu le record du monde de la personne la plus âgée ayant sauté en parachute. Un exploit incroyable qui ne doit rien au hasard et que l’on vous raconte ici pour vous prouver qu’il n’y a pas d’âge limite pour faire le grand plongeon.

Les conditions de son saut en parachute

Irene O’Shea est une récidiviste. C’est la troisième fois qu’elle effectue un saut en tandem, et son premier saut a eu lieu alors qu’elle avait déjà 100 ans. L’année dernière, elle avait déjà renouvelé l’exploit en sautant à l’âge de 101 ans. Mais cette fois-ci, l’affaire était encore plus sérieuse. Il s’agissait de battre le record du monde jusque-là détenu par Kenny Meyer, un Américain âgé de 102 ans et 172 jours.

Irene s’est donc présentée sur la drop zone de Langhorne Creek, près d’Adélaïde, au sud de l’Australie, où officie l’entreprise de parachutisme SA Skydiving en ce début décembre. Son moniteur attitré (il avait déjà accompagné Irene lors de son dernier saut), Jed Smith, âgé lui de 24 ans, l’attendait pour le décollage. Après s’être équipés d’un parachute biplace, les 2 acolytes ont embarqué dans l’avion qui les a menés à 4000 m d’altitude.  L’opération de largage s’est déroulée au-dessus de la région du Lac Alexandrina, du Coorong et de la bouche de Murray. Les parachutistes ont évolué en chute libre durant quelques dizaines de secondes avant que Jim n’ouvre le parachute.

L’atterrissage s’est très bien passé. Les petits-enfants et arrière-petits-enfants de la centenaire l’attendaient sur le tarmac pour la féliciter.

Pourquoi a-t-elle sauté ?

Est-ce pour devenir célèbre ? Pas vraiment. Est-ce par passion pour les sports extrêmes ? Peut-être bien, car Irene aime aussi les voitures de sport et la conduite sportive. Mais il y a une autre raison, bien plus profonde celle-là, pour laquelle Irene a sauté.

Sa fille Shelagh est en effet morte à 67 ans (il y a 10 ans) d’une maladie neuro-dégénérative (dans la même catégorie que celle de Parkinson et d’Alzheimer) appelée ALS ou maladie de Lou Gehrig. Irene a voulu non seulement lui rendre hommage, mais surtout récolter des fonds pour une association luttant contre cette maladie : la Motor Neurone Disease Association of South Australia. Elle espère grâce à son saut obtenir 10 000 dollars australiens, ce qui correspond à environ 6 000 euros.

Preuve supplémentaire qu’elle ne recherche pas la célébrité : elle n’a pas demandé que son record soit enregistré. Le Guinness Book des Records ne publiera donc jamais son nom. Mais grâce à la superbe vidéo tournée lors de son saut, elle restera pour tout le monde la détentrice du record. Jusqu’à ce que ce dernier soit battu.

Les 61èmes championnats de France de parachutisme 2018 ont eu lieu à Vichy (aérodrome de Charmeil) du 2 au 5 août dernier. En attendant les championnats du monde de précision d’atterrissage et voltige qui se dérouleront cette année du 24 au 31 août à Erden en Bulgarie, les parachutistes français se sont affrontés dans un ciel dégagé qui leur a permis d’enchaîner les performances à un rythme effréné. Sept disciplines étaient à l’honneur : FreeFly, FreeStyle, Vol relatif, Voile Contact, Précision d’Atterrissage / Voltige et Voltige Tandem Handifly. Voici le nom des vainqueurs dans chaque catégorie. Ils remportent la médaille d’or décernée par la Fédération Française de Parachutisme. Félicitations à eux !

FreeFly : l’équipe AirWax – Nice composée de Karine Joly, Grégory Crozier et Baptiste Welsch dans le rôle du vidéoman.

podium freefly

FreeStyle : l’équipe Freekyds composée de Mélissa Dussuyer et de Bastien Fraisse en vidéoman.

podium freestyle

Voile Contact à 2 : l’équipe de l’Espoir Saumur Pays de la Loire Girls composée d’Alexandra Petitjean, Sophie Thoueille et Renaud Hemon en tant que vidéoman.

Podium de Voile Contact à 2 en 2018

Voile Contact à 4 : l’équipe du Pôle Besançon CNSD 4 composée de Magali Belgodere, Frédéric Truffaut, Elliot Tollemer, Nicolas Bardin et David Huet en vidéoman.

podium VC4

Vol Relatif à 4 : l’équipe VR4 France composée de Laurence Hervé, Damien Gouriou, Kevin Mansion, Charles Rommel, Mathieu Bernier et David Ricard en vidéoman.

podium vol relatif à 4

Précision d’Atterrissage homme : Sylvain Ferroni.

podium PA homme

Précision d’Atterrissage femme : Adeline Delecroix.

podium PA femme

Précision d’Atterrissage par équipe : l’équipe Parachutisme Tarbes Bigorre composée de François Barriot, Raymond Laffaille, Sylvain Ferroni, Alexandre Ferroni et Freddy Zbinden.

podium PA par équipe

Voltige homme : Jean-Noël Hardouin.

podium voltige homme

Combiné Précision d’Atterrissage / Voltige homme : Sylvain Ferroni.

podium voltige + PA

Voltige Tandem Handifly : l’équipe Djennane composée de Hayette Djennane, Daniel Durand et Marie-Agnès Dizien en tant que vidéowoman.

podium tandem handi 2018

Merci à la FFP qui détient les droits de mettre à disposition tous ces clichés ! Il faut vraiment rendre honneur à tous ces parachutistes qui sautent pour la beauté du sport (et parfois pour gagner bien sûr ;)). Il nous semblait donc important de publier toutes les photos des podiums. Vive le parachutisme !

 

Et oui, le Mondial du Vent a débuté hier à Leucate – plage de La Franqui dans l’Aude pour le plus grand bonheur des kitesurfers. Au programme : des démonstrations, des compétitions, des conférences, des essais gratuits de matériel de kitesurf, et bien sûr des soirées pour rencontrer vos riders favoris qui pourront vous dédicacer votre planche. Pour l’instant, les conditions ne sont pas suffisantes pour la compétition (pas assez de vent pour s’élever dans les airs), mais le spectacle est tout de même assuré avec les démonstrations. Dépêchez-vous car vous n’avez que jusqu’au 22 avril pour assister à ce formidable événement qui mêle l’aérien aux joies du monde aquatique.

Sébastien Chambet, actuel entraîneur de l’équipe de France de parachutisme en Free Fly, s’est associé à Anly Abdallah Djaha, parachutiste militaire à la retraite, pour produire un film sur leur discipline, qui montrera aussi la beauté des paysages mahorais vus du ciel. Une trentaine de sauts seront effectués au-dessus de l’ïle pour le film. Certains seront des sauts en chute libre artistique, et d’autres seront réalisés avec une wingsuit, une combinaison pour voler qui ressemble au costume de Batman.

sit luctus Lorem felis Curabitur tempus leo venenatis ipsum pulvinar nec Donec